Merci à tous et bonne route ! Enregistrer au format PDF

Lundi 3 septembre 2018 — Dernier ajout samedi 13 octobre 2018
0 vote

Merci à vous tous que j’ai rencontrés jour après jour en cette paroisse de Perros-Guirec sur les chemins d’humanité, chemins de souffrance, de lumière, de fraternité et de partage simple. Comme il est bon de se sentir « frère universel » accueilli et reconnu. Je garde dans mon cœur et dans mes yeux comme un bien précieux, tous les visages de tous âges quêtant l’accueil et la compréhension. Avec vous tous, proches ou moins proches dans la foi, je me suis senti en communion profonde pour partager le poids des jours avec force et espérance. En chacun j’ai essayé avec humilité de reconnaître le visage du CHRIST et d’apporter ma pierre pour un monde plus fraternel. Chaque rencontre a été un bonheur. J’ai essayé de vivre ces rencontres avec délicatesse et bienveillance en reconnaissant toutefois mes limites. J’ai admiré les engagements divers dans la vie associative sous toutes ses formes.

Merci à vous tous qui avez partagé ma foi et ma passion de l’Évangile. Nous sommes dans un monde où il n’est pas facile d’être chrétiens. Nous sommes souvent remis en question et pourtant j’ai admiré, moi, la fidélité de « mes » paroissiens n’hésitant pas à se rassembler très nombreux pour des assemblées priantes. Beaucoup de gens de passage nous disent merci pour ces instants de grand bonheur. Cette prière vivante, enthousiaste et profonde est possible grâce à l’investissement de beaucoup. Continuons, continuez à prendre plaisir à vous rassembler pour ces eucharisties manifestant la présence de Jésus qui invite à « sa » table. Continuons de prolonger la messe en allant vers tous ceux qui ont besoin de se sentir accueillis, reconnus et servis.

Merci à vous tous qui m’avez aidé à être prêtre par vos exigences, vos demandes de sacrements et de disponibilité. Tout cela m’a profondément rendu heureux en m’obligeant parfois à me surpasser. Mille excuses si je n’ai pas toujours correspondu à ce qu’on attendait de moi.

Merci aux uns et aux autres pour vos engagements au service de la paroisse. J’ai continué d’apprendre avec vous et par vous ce qu’est le « bénévolat », c’est-à-dire l’action pour le bien de tous. Quand je regarde le temps passé et la disponibilité de certains, je suis dans l’admiration profonde. Ce dévouement « gratuit » m’a aidé dans mes propres engagements. Je vous dis un grand MERCI en mon nom bien sûr, mais aussi au nom de tous.

Merci particulier au Père Brand, à la communauté des sœurs, aux membres de l’EAP et correspondants de relais, à l’animatrice en pastorale, à la secrétaire paroissiale, au conseil économique et à son responsable, à l’équipe du bulletin paroissial, à tous les responsables et membres des différents services, sans oublier ceux et celles qui ont fait vivre le presbytère.

Merci à Messieurs les maires et à leurs conseils municipaux pour la bonne collaboration au niveau de l’ensemble du patrimoine religieux, propriété des communes, affecté au culte catholique.

Merci de m’avoir aidé à être un prêtre passionné, ouvert et heureux à travers la catéchèse, les sacrements, les rencontres humaines, les combats pour plus d’humanité.

Merci de m’avoir aidé à m’insérer dans la culture du Trégor avec sa langue, ses pardons, la mer, la côte de granit rose. C’est bien au cœur de « ce monde » que je me suis senti à l’aise et que j’ai essayé de vivre.

Demain il me sera demandé de continuer à servir l’Eglise et l’humanité ailleurs et autrement, à Saint-Brieuc et dans le diocèse. Je le ferai avec la même passion, mais différemment sans la responsabilité directe d’une paroisse. Ce sera toujours à cause de Jésus et de l’Évangile.

Belle et sainte vie à cette paroisse que j’ai aimée. Qu’elle continue sa mission auprès de tous au cœur de la nouvelle communauté pastorale Lannion-Perros voulue par le synode diocésain.

Bonheur au Père Albert Wanso à qui je souhaite un beau et long ministère près de vous afin que l’Evangile soit vécu et annoncé. Accueillons-le de tout notre cœur. Il vient avec son enthousiasme, sa disponibilité et sa jeunesse au service de tous. Chacun apporte sa richesse propre au service de l’Eglise. Tout changement est une chance, saisissons-la.

Père Jean Le Rétif