M I S S I O N

Vendredi 27 septembre 2019 — Dernier ajout vendredi 25 octobre 2019
0 vote

Octobre, mois de la mission instauré par notre pape François.

Le mot « mission » fait résonner en nous :
« Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Mat 28,19)

  Nous avons tous connu des Pères, des Frères, des Sœurs envoyés par les diverses congrégations aux confins du monde pour répondre à cette invitation et annoncer la Bonne Nouvelle dans de nombreux pays ; ces hommes, ces femmes étaient des « missionnaires », considérés un peu comme des héros partant à l’aventure vers des civilisations nouvelles.

  Rien n’est à renier dans l’œuvre accomplie par ces religieux et religieuses mais il est important de nous rappeler que « être missionnaire » concerne chacun de nous : par notre Baptême et notre Confirmation, l’Esprit Saint nous envoie, TOUS, annoncer l’Évangile du Christ. Ce n’est pas quelque chose à faire « en plus » dans notre vie de chrétien, cela fait partie intégrante de notre foi . Notre relation avec le Seigneur implique le fait d’être envoyé comme prophète de sa Parole et témoin de son amour.

  Comment témoigner ? « Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jean 13,35). Nos paroles, nos attitudes, nos actes participent de ce témoignage. Mais si nous ne pouvons pas tous être Mère Teresa ou l’Abbé Pierre, nous pouvons, TOUS, à notre niveau, servir le Christ en servant les autres, en leur étant attentif, en se gênant pour eux… au-delà de notre famille, de nos amis, de nos proches. Pour y parvenir, appuyons-nous sur la Parole de Dieu, trouvons son soutien dans la prière. Rester passif, être consommateur sont des attitudes qui ne conviennent pas à un chrétien.

Saint François de Sales disait : « Ne parlez de Jésus que lorsqu’on vous interroge mais agissez de telle sorte qu’on vous interroge souvent ».

  Alors, sans nous lasser, continuons notre « mission », faisons en sorte d’intriguer les autres par nos paroles, nos attitudes, nos actes. En méditant la phrase de saint Paul : « Annoncer l’Évangile, en effet, n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1 Co 9, 16) rappelons-nous que cette mission est à la portée de tous et n’a rien d’impossible !

CLAIRE MARGOGNE