En route vers Pâques…

Jeudi 27 février 2020
0 vote

En route vers Pâques…
Depuis le mercredi des Cendres, nous sommes en route vers Pâques sur le chemin du Carême.
Nous voici donc en route et, comme Jésus, nous avons entendu la voix du Père qui nous a remplis de confiance ! Sur ce chemin, l’Esprit Saint s’est joint à nous pour nous accompagner, tout comme Jésus, c’est lui qui nous pousse au désert où nous allons être confrontés à la tentation, au combat spirituel.…
Trois choses importantes me semblent à souligner à propos du Carême :

La première est la « lutte » ou le « combat spirituel » …

  Jésus est là mais nous avons un combat à mener, et ce combat n’est pas un incident de parcours mais bien un élément incontournable de notre état de disciples du Christ. Tout véritable croyant sait instinctivement que la vie chrétienne est un véritable combat entre la lumière et les ténèbres, entre la vérité et le mensonge, entre la violence et la sérénité, un combat intérieur où se dévoilent toutes les résistances que nous portons en nous pour vivre en fils et filles du Père …

La seconde est que, dans ce combat, nous ne sommes pas seuls …

  Jésus est là mais nous avons en plus, pour nous porter et nous soutenir, « l’Esprit Saint » : c’est lui qui est descendu sur Jésus et qui nous a été donné lors de notre baptême. Le temps de Carême doit être celui où nous pouvons toujours et encore prendre conscience de ce que l’Esprit Saint fait chaque jour pour nous. Que nous pouvons lui vouer une confiance absolue et vivre avec lui une belle relation d’amitié et une intimité sans limite. C’est l’Esprit Saint qui nous aide à mener ce combat contre le Malin en décelant ses pièges, ses trahisons et ses fourberies. C’est lui enfin qui renforce cette confiance absolue en Dieu, qui nourrit notre espérance de chaque jour. Ainsi, grâce à lui, nous privilégions toujours au final la liberté de la grâce à l’esclavage du péché …

La troisième est que nous devons rester vigilants …

  Jésus est là mais nous devons prendre en compte l’omniprésence, en parallèle, de l’existence de cet Esprit du Mal qui rôde et reste tapi dans l’ombre en attendant sans cesse le moment opportun pour ressurgir et faire son œuvre. Satan est un être spirituel immortel doué d’intelligence et de volonté, et toute notre vie il reste là en embuscade pour tenter de salir, de contaminer et de pervertir notre existence …

  Profitons de ce temps de Carême pour revisiter ces « fondamentaux » qui structurent toute vie chrétienne, afin de réapparaître au matin de Pâques raffermis dans notre foi, renforcés dans notre espérance et illuminés encore et toujours par cette aurore divine qui donne sens à nos vies et nous place dans l’impatience de se sentir indéfiniment aimés.

Christian Cantegrit, diacre