Eglise Notre-Dame de la Joie - Kermaria Sulard

Lundi 26 avril 2021 — Dernier ajout 0000
0 vote
Kermaria-Sulard
 
Kermaria-Sulard, commune de 9 km² et d’une population de 1050 habitants (les Kermarianais), se situe au nord-ouest des Côtes-d’Armor et à 10 km de Lannion.

Son église, Notre-Dame de la Joie, est construite à partir de 1884, après la démolition de l’ancien édifice datant en grande partie du XVIIe siècle. Le pardon est fêté fin août.

(extrait du livre sur la chapelle Notre-Dame de La Clarté)

 

Le texte de cet article a été fourni par le relais paroissial de Kermaria-Sulard,
si vous avez des compléments, n’hésitez pas à nous les transmettre…

 

La paroisse Ville Beate Marie Insuler est citée dans le Procès de canonisation de St. Yves en 1330. Elle est déjà une succursale de celle de·Louannec (dependentis sive unite nunc ecclesie de Lohanec), dont saint Yves avait été recteur. En breton, à la même époque, le nom se dit Kaermaria.

Le nom est Kermaria en Suler dès 1438 (Arch. des C-du-N, 2 G 103), puis Kermaria Sullar au XVIIe et au XVIIIe siècles, enfin Kermaria-Sulard dès 1782.
La première municipalité y fut élue le 13 février 1790, date que l’on peut considérer comme le premier jour de la commune actuelle.

Aucun monument de cette commune n’est classé ni inscrit. Cependant, quelques-uns peuvent être signalés ici :

  • 1) la chapelle de Kerelleau (fin XVIe s.), qui porte les armes de Gilles de Quelen et de Gilette de Perrien, sa femme
  • 2) la ferme de Prat-Louët (1660),
  • 3) celle de Kergoff (1779), mais l’ancien château de Kergoff ou Kerangoff (1644) est aujourd’hui détruit ;
  • 4) 1a ferme de Kerdaniou (1786) au Pors-Bodiou ;
  • 5) plusieurs maisons anciennes, situées notamment au bourg et à Coatelec ;
  • 6) l’ancien moulin de Milin Fospoul, aujourd’hui Centre d’études biologiques
  • 7) de nombreux puits, dont celui de Kervariou ;
  • 8) des croix, notamment à Kervariou, Fospoul et Kerhuel.

Un seul événement local sera rapporté ici : le 19 juillet 1884 fut bénie la première pierre de la nouvelle église Notre-Dame, qui fut terminée en 1897.

ancienne église

Parmi les personnages qui ont laissé un nom dans l’histoire de Bretagne, on doit rappeler le souvenir des membres de la famille de Kerimel ou Kerrimel, famille tirant son nom d’une terre. située en Kermaria-Sulard :
1) Geoffroy de Kerimel, chevalier, fut tué par les Anglais à Lannion le 5 décembre 1346 (voir plus haut la notice de cette ville) ;
2) Un autre, du même nom, peut-être fils du précédent, naquit vers 1343, fut un des fondateurs du couvent des Augustins de Lannion en 1364 et un des témoins du procès de canonisation de Charles de Blois le 26 octobre l371 (il est dit alors chevalier, âgé de 28 ans et de la paroisse de Louannec – à laquelle Kermaria était rattaché). Il était maréchal de Bretagne en 1381 et 1383 (Lobineau ; Preuves, p. 566, 619 et 638).

Retrouvez, ci-dessous, l’article publié dans le bulletin paroissial de décembre 2020 concernant les nouveaux vitraux.

Documents à télécharger