Chemins de Pâques : de passages en passages Enregistrer au format PDF

Mardi 3 avril 2018 — Dernier ajout mardi 4 décembre 2018
0 vote

Au cœur de nos vies parfois touchées par des échecs, des déceptions, des souffrances difficiles à supporter, la mort d’êtres proches et aimés, nous avons le sentiment de toucher le fond de l’abîme. Notre espérance est mise à mal et nous ne savons plus quel chemin prendre. Nous cherchons le salut comme nous pouvons et risquons de nous tourner vers les si nombreux paradis artificiels que nous offre notre société au risque de nous laisser enfermer dans des impasses. Réapprenons donc à nous laisser interpeller pour redécouvrir les vrais chemins de Pâques.

Il n’y a pas de chemins de Pâques sans retour vers le Seigneur Jésus.
A la manière de l’enfant prodigue, regardons nos vies avec vérité. Reconnaissons nos erreurs, nos enfermements dans le mal, nos trahisons et nos abandons de ce Dieu Père qui ne veut que notre bien. Soyons humbles pour accepter les chemins nouveaux de la conversion et redécouvrir ainsi l’amour de ce Père qui se réjouit toujours de voir revenir à Lui les pécheurs que nous sommes.

Il n’y a pas de chemin de Pâques sans accepter le chemin de croix du Christ.
Nous y trouverons les dépassements à vivre et les passages à opérer pour donner sens à nos épreuves, et l’assurance que le CHRIST est avec nous. Sur nos chemins d’humanité accueillons les « Simon de Cyrène » et les « Véronique » qui nous tendent la main avec délicatesse et abnégation. A notre tour, n’hésitons pas à être pour les autres ces hommes et ces femmes de Dieu qui aident les personnes en difficulté.

Il n’y a pas de chemin de Pâques sans la conviction que le Christ victorieux de la mort et des ténèbres nous entraîne dans l’élan pascal.
Avec Christ ressuscité tout devient possible. Grâce à LUI nous pourrons, comme Marie de Magdala et les apôtres, faire l’expérience de la Joie pascale. Christ mort est ressuscité. ALLELUIA. C’est le cœur de la Foi, qui sera proclamé à partir de la Pentecôte par les témoins de la Résurrection. C’est ce qui va donner aux premiers martyrs de la Foi la force de témoigner. Saint Paul pourra dire : « Si CHRIST n’est pas ressuscité, vaine est notre Foi. » Il n’y a pas de chemin de Pâques sans faire l’expérience que la Joie pascale peut transformer la vie et apporter la Lumière dont le monde a tant besoin.

VIVONS LES PASSAGES AUXQUELS LE SEIGNEUR NOUS APPELLE et devenons des PASSEURS d’ESPÉRANCE.

Bonnes fêtes pascales Père Jean Le Rétif