Trégastel, paroisse de Perros-Guirec

Chapelle Sainte-Anne des Rochers à Trégastel

Vendredi 9 avril 2021 — Dernier ajout 0000
0 vote
Chapelle Sainte Anne des Rochers ( Santez Anna ar Rohou) à Trégastel
par Pierre-Antoine VEZIN

Dans cet article :
Histoire et guide de visite
Mais comment se nomme-t-elle ?
La fontaine
Photos du chemin de croix de la chapelle

 

Histoire et guide de visite

Ami visiteur, prenez le temps du repos en ce lieu dédié à la mère de la Vierge Marie et pendant quelques minutes méditez cette parole du CHRIST JESUS : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

La chapelle Sainte Anne-des-Rochers (en breton Santez-Anna-ar-rohou) est bâtie dans un lieu voué, depuis des temps immémoriaux, à la vie spirituelle. L’histoire de cette partie de la commune est un exemple parfait de la pérennité des cultes. Au néolithique les hommes y édifièrent un dolmen. Ce monument aujourd’hui détruit, se dressait au nord de la chapelle et était devenu, sous la vulgaire forme d’une grange, une dépendance de la ferme du Peulven, elle aussi disparue…

Quelques deux millénaires plus tard, les Celtes d’Armorique érigèrent à proximité du dolmen une haute stèle, dont la vocation était cultuelle. Enfin, après la chute de l’empire romain, un groupe de moines de l’église scotique, venus d’outre-manche, établirent sur le site un modeste ermitage avec sa petite église en bois. Le lieu prit alors le nom de Langastel, nom qui désignera plus tard celui d’une frairie de la paroisse.

Jusqu’en 1928, la chapelle avait la simple forme d’un rectangle de douze mètres de long sur quatre mètres soixante-dix de large avec un portail au pignon ouest. Elle était alors au milieu d’un enclos cerné de murs avec une entrée formée de deux piliers encore visibles. C’est le développement du quartier dû à la mode des bains de mer qui entraîna la suppression de l’enclos et l’agrandissement de l’édifice. L’architecte Auguste Courcoux proposa la création d’un transept avec le chœur dans l’aile nord, ce fut réalisé en 1928. Le maire de Trégastel, Joseph Aubert, voulut bien se charger des travaux de maçonnerie et Alexandre Ropars de la boiserie et de la toiture.

Puis, en 1933, on décida d’avancer le pignon est jusqu’à la limite du terrain communal et de construire une sacristie. En creusant les nouvelles fondations ; les ouvriers trouvèrent quantité d’ossements humains et l’on constata que l’ancien maître-autel, tout en pierre mais sans valeur artistique réelle, reposait sur les assises d’un vieux calvaire dont on trouva le fût. On récupéra à l’Ile Grande une magnifique table d’autel en pierre dans la vieille chapelle Saint Sauveur qui avait été ravagée par la foudre depuis une trentaine d’années. Il faut enfin souligner qu’on a réussi à préserver l’aspect antique de l’édifice grâce à un judicieux réemploi de vieilles pierres provenant de Kéravel.

Le Christ fort mutilé qui surmonte un des piliers du mini-enclos provient du curieux calvaire du bourg, édifié en 1872 par les soins de l’abbé Bouget, recteur de la paroisse. C’est ce qui reste de la grande croix qui se trouvait au sommet du monument et que frappa la foudre en 1912.

La petite croix, à côté, qui porte la date de 1638 est une donation d’un certain Kerodren.
Le mobilier de la chapelle :

  • Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie
  • Statue de Sainte Anne
  • Statue de Saint Joachim
  • Les exvotos, dons d’anciens marins

Mais comment se nomme-t-elle ?

  • En 1869, sur une photographie représentant des rochers du Coz-Pors, il est indiqué pour légende : « Les Rochers près de Lannion ».
  • En 1896, dans une nouvelle, Charles Le Goffic utilise l’expression « des marins de Rohou » (littéralement ; les Marins des Rochers).

Ces deux informations mettent en évidence que Rohou (les rochers en Français) était le nom d’un quartier de Trégastel qui se trouvait entre la Grève Blanche, Le Coz-Pors, Île Renote et bien évidement la Chapelle Sainte-Anne. tout naturellement, la chapelle du quartier pris le nom de « Santez-Anna -ar- Rohou » soit en français : Sainte-Anne des Rochers.

Aujourd’hui, dans la plupart des cas, cette chapelle est nommée « Chapelle Sainte Anne »

La fontaine
Comme souvent une fontaine est proche d’une chapelle.
L’on a tendance à dire « chaque chapelle a sa fontaine »

On notera la légende : Lavoir et fontaine Sainte-Anne des Rochers

 

 

Photos des chemins de croix de la paroisse de Perros-Guirec.


Photos du chemin de croix de la chapelle Sainte-Anne des Rochers

Photos Antoine Duflocq
(redressées et recadrées avec le logiciel Photo Editor pour Android)

 
Observation faite que les stations 2 et 8 sont absentes ;-((

Station 01 Jésus condamné à mort, Station 2 Jésus est chargé de sa croix,

Station 3 Jésus tombe une première fois, Station 4 Jésus rencontre sa mère

Station 5 Simon de Cyrène aide Jésus, Station 6 Véronique essuie le visage de Jésus

Station 7 Jésus tombe une seconde fois, Station 8 Jésus et les femmes pieuses

Station 9 Jésus tombe une troisième fois, Station 10 Jésus dépouillé de ses vêtements

Station 11 Jésus est cloué sur la croix, Station 12 Jésus meurt sur la croix

Station 13 Jésus est descendu de la croix, Station 14 Jésus est mis dans le tombeau