Carême Enregistrer au format PDF

Vendredi 1er mars 2019
0 vote

Voici que nous entrons dans le temps du Carême.

Chaque année, ces quelques semaines nous permettent de nous renouveler en profondeur.

Nous retrouvons les rendez-vous familiers : Mercredi des Cendres, cinq dimanches jusqu’au dimanche des Rameaux et l’entrée dans la Semaine Sainte, mais nous les vivrons différemment de l’an passé car depuis lors, des avancées, des arrêts, des reculs ont jalonné notre vie… Nous retrouvons aussi l’appel que nous lance Matthieu dès le premier jour :

  • la prière : prier à l’image de Jésus qui savait prendre du temps, échappant à la foule pour la mieux retrouver après son dialogue avec le Père*,
  • le jeûne : notre style de vie s’inspire-t-il du Christ et des encouragements de l’Église ou bien, sous prétexte de modernité, s’inspire-t-il des complicités subtiles avec la mode, les mondanités, … ?,*
  • l’aumône : le but du jeûne n’est pas seulement la privation, mais le partage, l’aumône : ce que nous avons économisé, nous sommes invités à le donner à ceux qui jeûnent tous les jours, car ils n’ont pas de quoi s’acheter à manger. Ils sont des millions dans le monde et des milliers en France ! *

Il nous invite à les vivre dans le plus grand secret, dans une grande intimité avec Dieu sans prendre « face de Carême ».

Toutefois, le Carême n’est pas que dans une dimension individuelle ; la dimension collective, communautaire ne peut être omise. Développons la solidarité à l’intérieur de nos communautés ou à travers des associations ou des mouvements qui s’emploient à rejoindre et à servir les personnes diversement fragilisées.* C’est pourquoi, notre paroisse a choisi d’adopter le thème du C.C.F.D.-Terre Solidaire « Devenons semeurs de solidarité » en demandant que chaque dimanche, un mouvement de la paroisse qui se tourne vers les autres, prenne en charge liturgie et animation dans la semaine qui suit, s’il le souhaite.

Chacun de nous peut être semeur de Paix, de Fraternité, d’Humanité, d’Espérance, bref de Solidarité en se laissant transformer par Dieu.

Bon et joyeux Carême, et bonne route vers la lumière véritable de Pâques : le Christ.

* extraits de la Conférence des évêques de France.