COMMUNION DES SAINTS

Lundi 28 octobre 2019
0 vote

La Toussaint est née de la volonté du Pape Grégoire IV, qui a créé, en 835, une fête en l’honneur de tous les Saints et de tous les martyrs des débuts de l’histoire chrétienne. La date choisie, le 1er novembre, s’est alors imposée à l’Église universelle pour fêter « Tous les Saints du ciel ».
Le 2 novembre, nous prions avec toute l’Église pour tous nos frères et sœurs défunts.

             Cela nous donne une occasion supplémentaire de fleurir les tombes de nos chers disparus et nous invite aussi à une méditation sur la fin de vie. Venant de Dieu…. « Dieu, nous te louons ,dans l’immense cortège de tous les Saints ».

             Même dans une société aussi déchristianisée que la nôtre, la tradition catholique de la Toussaint reste vivace. Cette fête a une grande dimension spirituelle puisqu’elle permet à tous de se questionner sur la mort. Aujourd’hui, on enterre rapidement, on veille rarement les morts. La crémation a pris une grande importance et les rites qui se déroulaient autour du corps ont souvent disparu. La Toussaint, pour un grand nombre de familles, reste une occasion de se réunir, de renouer avec ses racines, de revenir sur les lieux de son enfance pour se recueillir sur les tombes des proches décédés.

             Les cimetières de tous nos villages et de nos villes se parent de mille couleurs. On se retrouve pour honorer les morts mais c’est aussi un signe d’espérance aux portes de l’inconnu. Nous sommes devenus par notre baptême fils et filles de Dieu et par conséquent réellement sanctifiés : Nous sommes tous appelés à devenir nous aussi un jour des Saints.

             En renouant avec nos racines et notre histoire familiale, nous savons que nous ne venons pas de nulle part. Nous sommes là parce que ceux qui nous ont précédés nous ont transmis la vie et que nous prenons notre place dans la grande chaîne de l’humanité. Nous savons bien que nous aussi nous quitterons un jour la terre, la Toussaint nous appelle à méditer sur le mystère de la vie qui nous habite, nous entraîne et nous dépasse. Pour les chrétiens, le sens de la vie doit toujours l’emporter sur l’absurdité de la mort. La Bible nous dit : « Choisis la vie et tu vivras » (Deutéronome : 30 (19) ).

Christian Cantegrit (Diacre)

Documents à télécharger