Le temps des choix

lundi 3 mars 2014
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 14%

Avec le mois de mars nous allons découvrir le printemps. Après la pluie, nous l’espérons, le beau temps ! Mais bien plus, avec ce mois, nous entrons dans une période d’élections, municipale d’abord puis européenne. Nous aurons à choisir les personnes chargées du bien commun.
Avec le mois de mars, le 5 exactement, nous commençons le parcours du carême, un temps pour nous mettre à la PAGE, pour vivre plus exactement à la P.A.J. Ce sont les trois premières lettres des trois mots-clés que la bible propose de vivre en carême
PRIÈRE - Au milieu des encombrements de la vie, dans la difficulté des choix à faire, nous sommes invités à retrouver la nécessité de la Prière. Prier c’est prendre du temps pour « mettre Dieu dans la vie », pour goûter sa Présence et la découvrir dans le quotidien de la vie, mais aussi, dans le beau, le bien, la fraternité et le merveilleux. Prier c’est gagner du temps pour donner de la valeur aux choses et du sens aux choix du quotidien. Prier, c’est aller au-delà du matérialisme ambiant. Prier, c’est faire silence mais aussi unir sa voix à celle de ses frères pour se tourner avec confiance vers notre Père et son Fils Jésus dans l’unité du Saint Esprit.
AUMÔNE - L’auteur biblique insiste sur l’Aumône, comme ce temps de l’ouverture du cœur aux frères et sœurs qui sont en attente de solidarité. L’aumône est présentée comme la conséquence évidente du lien profond que l’on établit avec Dieu par la prière. C’est pour cette raison que l’Église a inscrit dans le Carême le dimanche du CCFD-Terre Solidaire. (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).
JEÛNE OU PÉNITENCE – C’est le temps où nous sommes invités à nous priver, à nous libérer pour regarder lucidement nos vies et nous « repentir » selon le sens du mot latin (reconnaissance du mal). Le carême est un temps privilégié pour faire la purification de nos cœurs, pour reconnaître le mal que nous provoquons et accueillir la force du Pardon de Dieu pour continuer la route sur de nouvelles bases.
OUI LE CARÊME c’est bien 40 jours pour nous remettre à la « bonne » PAGE (P.A.J.), celle de notre Dieu. Quarante jours, c’est un temps symbolique, celui d’une génération, un temps donné pour acquérir la maturité des enfants de Dieu.
Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier