JE CROIS EN LA RÉSURRECTION

jeudi 2 novembre 2017
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 12%

JE CROIS EN LA RÉSURRECTION

Quelle affirmation ! Et pourtant j’aime la proclamer seul et avec tous les chrétiens réunis.
CROIRE au Christ mort et ressuscité est au cœur de notre foi chrétienne. C’est ce qui donne sens à la Vie et aux choses de la VIE. J’ai toujours envie de le proclamer à temps et à contre-temps. C’est le CHRIST JESUS qui est l’objet de notre foi et de notre espérance et qui nous ouvre un chemin d’éternité. Nous sommes faits pour la vie aujourd’hui et demain. Avec LUI les horizons s’ouvrent à l’infini. Dans le monde, plus que jamais, j’ai envie de faire connaître cette Bonne Nouvelle. J’ai fait le choix d’être présent aux obsèques à chaque fois que je le peux, pour 5 raisons.

1. C’est l’occasion d’affirmer ma proximité en humanité avec ceux qui souffrent du départ d’un être cher et qui devront vivre avec cette absence. Nous avons tous besoin les uns des autres, à chaque instant de la vie, mais encore plus particulièrement lorsque la mort nous frappe à travers un être cher.

2. C’est l’occasion de se poser la question du sens de la vie et de réaffirmer la foi chrétienne en la vie éternelle. J’aime croire au passage de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière avec CHRIST ressuscité vainqueur de la mort, de toute mort. Nous sommes là au cœur de la question fondamentale : y a-t-il quelque chose après la mort corporelle ? C’est une question essentielle et cruciale. J’aime entendre la voix du CHRIST nous murmurer : « Si tu crois, tu vivras éternellement » ou encore ce qu’il a dit au bon larron : « Aujourd’hui même tu seras avec moi en paradis ». Bien sûr, les questions sur l’au-delà arrivent jusqu’à nous avec tous les « comment », « quand », « de quelle manière » ? Réentendons l‘apôtre Paul nous dire : « Si CHRIST n’est pas ressuscité, vaine est notre foi ».

3. C’est l’occasion de réaffirmer : « Je crois en la communion des saints », c’est-à-dire à la solidarité sans faille des vivants qui aspirent à la sainteté, et des morts qui nous ont précédés dans la gloire. Prier pour les défunts est la marque de cette solidarité, sans oublier de les prier pour nous-mêmes. Cela fait partie de notre credo proclamé chaque dimanche à la messe.

4. C’est l’occasion de rallumer la petite flamme espérance quand tout semble perdu et de réaffirmer notre foi en Jésus maître de la vie, ressuscité d’entre les morts.

5. C’est l’occasion de nous redire, les uns aux autres, qu’étant tous appelés à connaître la gloire de Dieu, nous sommes déjà visage du Christ, lui qui a épousé notre condition humaine.

Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier