Terre de Pardon, Terre d’Evangélisation et de Réconciliation

mardi 2 mai 2017
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 9%


TERRE DE PARDON, TERRE ÉVANGÉLISATION ET DE RÉCONCILIATION
.

Alors que le printemps fait vibrer toute la nature qui se pare de fleurs, d’herbes et de feuilles, nous allons reprendre le cycle de nos Pardons qui sont si importants en Bretagne. Leur authenticité et leur impact au cœur des populations.peuvent interroger. Notre équipe d’animation pastorale a fait le choix, depuis bien longtemps, de continuer et, bien plus, de tout faire pour leur donner plus de dynamisme, de chaleur et de ferveur. Nous pouvons être fiers du chemin parcouru et nous devons continuer pour les raisons suivantes.

1. Les Pardons nous enracinent dans notre histoire, une histoire marquée par l’arrivée des moines évangélisateurs. Tout sur le territoire de nos sept communes nous dit que notre terre a été marquée du sceau de la foi transmise de génération en génération. D’une commune à l’autre, au détour des routes et au croisement des chemins, nous découvrons sept églises paroissiales, dix chapelles, un oratoire et une cinquantaine de croix très belles. C’est un patrimoine important et essentiel pour rafraîchir notre mémoire de baptisés. Tous ces monuments sont autant de rappels que la foi a façonné nos aînés « da feiz on tadou koz »
2. Les Pardons nous invitent à nous reconnaître d’un peuple qui prie, qui chante et qui se souvient. Cela est souvent signifié par un réel bonheur d’être ensemble dans un lieu qui parle et qui donne une autre dimension. Même si les signes de foi ont parfois déserté le quotidien de la vie, il est manifeste que ceux qui viennent au Pardon sont heureux d’être là et d’exprimer, peu ou prou, leur attachement aux traditions chrétiennes. Les Pardons favorisent cette possibilité de retrouver le bonheur d’être là, tout simplement, pour vivre autrement un instant et se dire la valeur de la rencontre. Là est surtout le sens du « Pardon » qui comprend une part de retrouvailles et de réconciliation.
3. Les Pardons nous mettent en chemin au cœur de nos cités .Le long ruban coloré avec les statues et les bannières de nos processions peut rappeler qu’être croyants, c’est se mettre en route à la suite du CHRIST pour aller à la rencontre de l’humanité et en être solidaires. Sans tomber dans l’ostentatoire et dans le prosélytisme, osons, par nos Pardons, affirmer une identité joyeuse, respectueuse de la diversité de pensée des uns et des autres.
Que chacun en ce temps de choix et de grande réflexion puisse toujours chercher à servir le Bien Commun de la Maison Commune comme nous l’a dit le pape François.
Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier