Notre ÉGLISE, une Église au cœur du monde

mardi 7 juin 2016
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 14%

L’Église d’aujourd’hui est confrontée à des défis extraordinaires (vivre en proximité avec des religions différentes et aussi, de plus en plus souvent, avec des populations qui se disent sans Dieu). Elle a pour vocation d’être au cœur du monde, témoin de la résurrection et de l’amour universel de Dieu.
L’Église se rappelle constamment qu’elle est née de l’Esprit Saint au jour de Pentecôte.L’Esprit de Dieu, lors de cet événement a renversé la logique de BABEL (cette fameuse tour qu’on n’a pas pu terminer faute d’entente). Les apôtres, poussés par le souffle de l’Esprit Saint se sont exprimés dans un langage accessible, celui de l’amour, celui du cœur de Dieu. C’est le langage universel de Jésus donnant sa vie pour tous et ressuscitant au matin de Pâques. Rien ne les a arrêtés, pas même les persécutions.
L’Église d’aujourd’hui apprend à vivre une nouvelle Pentecôte avec l’audace des premières communautés, dans le respect des diversités de cheminement. La démarche synodale de notre diocèse s’inscrit dans cette dimension.
L’Église doit être réceptive à cette énergie nouvelle de Pentecôte qui a fait naître les premières communautés. Comme hier l’Eglise doit continuer de naître de l’Esprit pour vivre rassemblée et annoncer la Foi en la résurrection et l’amour sauveur du CHRIST.
L’Église doit se rappeler que l’Esprit Saint nourrit son unité en faisant de chacun un enfant de Dieu, tous membres d’une même famille, unis par une même fraternité spirituelle dans laquelle tous les croyants sont appelés à vivre libres et égaux.
L’Église nous invite à la solidarité avec les églises sœurs du monde entier. Aujourd’hui nous avons besoin de l’aide des Eglises que nos aînés dans la Foi, les missionnaires, ont contribué à créer.
L’Église ne peut avancer que dans la reconnaissance des diversités et le partage solidaire de la mission universelle.L’Église doit rester ouverte et attentive aux appels de l’Esprit hors de ses frontières visibles. Elle s’ouvre aux merveilles qu’il suscite car il la précède et l’entraîne dans son œuvre créatrice. Saint Jean-Paul II pouvait ainsi déclarer dans « Le Seigneur qui donne la vie » : « Les chrétiens doivent collaborer avec leurs frères pour réaliser et mettre en valeur tout ce qui est bon, noble et beau dans le progrès actuel de la civilisation humaine… ».
L’Église a besoin de nous… Laissons-nous conduire et dynamiser par l’Esprit d’unité, de vérité, d’amour, de sagesse et de bon conseil… et nous deviendrons des pierres vivantes d’une Église vivante.
PERE JEAN LE RETIF


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier