L’eucharistie, sacrement de l’amour

mardi 22 mai 2012
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 9%

Dans quelques jours une trentaine d’enfants de chez nous vont communier pour la première fois. Souvent ils nous posent des questions auxquelles la réponse n’est pas facile tant il est vrai que le mystère de l’eucharistie s’inscrit dans une expérience et une démarche de foi.

 Le mot eucharistie est le mot ancien de la messe

Il exprime l’action de remerciement, de louange et de joie. À chaque eucharistie on remercie Dieu le Père de nous donner son Fils qui s’offre à nous. Ce sacrement est extra-ordinaire puisqu’il nous unit au Christ et à tous nos frères. C’est le sacrement de l’amour.

 Jésus a répondu au désir d’aimer de toute personne en instituant l’eucharistie.

C’est dans le geste le plus fondamental de la vie quotidienne, celui de manger, que Jésus a donné à l’homme de reconnaître son désir le plus profond : la communion dans l’amour de Dieu. LUI qui avait donné sa vie au calvaire a voulu que tout homme, à chaque moment de l’histoire, puisse réaliser avec Lui, le Ressuscité, cette communion par l’eucharistie.

Sous l’apparence du pain et du vin, Jésus continue à se faire nourriture des hommes. C’est ainsi que les chrétiens que nous sommes deviennent ce qu’ils reçoivent : le corps du Christ. C’est le repas de la nouvelle alliance qui nous appelle à nous ouvrir à tous nos frères.

 L’eucharistie est un appel à faire de notre vie ce qu’il a fait de la sienne : une nourriture.

Lorsque nous communions au Corps du Christ, Jésus nous redit « j’ai donné ma vie pour mes frères, et toi ? »

Le problème à se poser continuellement est de savoir si nous sommes une nourriture et surtout une bonne nourriture pour les autres ? Avons-nous le label qualité de l’amour du Christ ?

 L’eucharistie est rassemblement des disciples du Christ.

Ce n’est pas un rassemblement de gens parfaits, mais de gens divers, de tous âges et de toutes cultures, conscients des différences ou des oppositions qui les séparent. Ils savent que la conversion est nécessaire, de même que le pardon du Christ.

 L’eucharistie n’est pas le sacrement de la communion réalisée, mais le sacrement de la communion à faire

C’est si difficile que le Christ y a donné sa vie.
Il nous revient de prendre conscience que l’eucharistie est importante et essentielle pour un chrétien désireux d’accueillir en lui la présence du Christ vivant. C’est l’eucharistie qui doit faire de moi un témoin de l’amour du Christ pour toute l’humanité. Nourris d’une force nouvelle nous devrions apporter modestement mais sûrement notre contribution pour un monde plus fraternel et plus humain. Toute eucharistie a besoin de se continuer au cœur de la vie des hommes, sinon elle perd de son sens et de sa vérité, elle participe à faire l’Église et le monde


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier

Navigation

Articles de la rubrique

  • L’eucharistie, sacrement de l’amour