Fleurs du printemps et de la résurrection

samedi 5 mars 2016
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 14%

Dans mon bureau, sur la fenêtre, un pot avec cinq oignons de jonquilles a été déposé sans bruit et sans identité. Cinq bulbes comme les cinq dimanches de carême que j’ai préparés avec les équipes liturgiques. Au moment où j’écris ces lignes, alors que je me prépare à vivre le mercredi des cendres, mes jonquilles s’impatientent et commencent à fleurir : un jaune timide qui jour après jour s’affermit. Pour moi, c’est un délice, car mes petites fleurs m’invitent, nous invitent à réussir ces quarante jours, jours de maturation pour passer vraiment avec Jésus des œuvres de mort à la vie. En dehors du dimanche de la Passion et de la grande semaine (semaine sainte) nous avons cinq dimanches, cinq semaines pour vivre la grande transformation de nos cœurs. Oui, entendons les cinq appels du Seigneur :
Au premier dimanche : Accueillons Jésus Seigneur pour résister aux tentations du pouvoir, de l’avoir et de la gloire et confessons notre foi.
Au second dimanche : Rencontrons Jésus Sauveur et apprenons à l’écouter comme nous y invite Dieu le Père dans l’évangile de la Transfiguration.
Au troisième dimanche : Entendons Jésus-Christ, rocher de nos vies, pour nous convertir et accueillir le Royaume de Dieu.
Au quatrième dimanche : Découvrons en Jésus celui qui nous réconcilie avec Dieu et qui nous invite à être ambassadeurs de sa miséricorde. La parabole de l’enfant prodigue nous rappelle que l’amour du Père est plus grand que tout.
Au cinquième dimanche : Avec Jésus miséricordieux soyons des créatures nouvelles. Apportons notre contribution à la beauté d’une création au service de tous.
N’oublions pas que, pour les chrétiens, le chiffre cinq symbolise l’homme (la tête, les deux bras et les deux jambes). Il y a les cinq doigts de la main. Les cinq plaies du Christ, que reçurent ses mains, ses pieds et son côté, sont les marques glorieuses du Fils de l’homme.
Tout cela nous porte à vivre pleinement le Carême et à trouver notre total épanouissement dans la mort et la résurrection du Christ. Nos efforts de prière, de partage et de pénitence s’épanouiront ainsi comme les jonquilles sur ma fenêtre.
Bonnes fêtes pascales avec Christ victorieux de la mort !
Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier