De passage en passage

samedi 2 janvier 2016
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 9%

Une année se termine, une autre s’ouvre ! On fait le bilan des douze mois qui se sont écoulés. Certains aspects de la vie ont pu évoluer dans le bon sens, d’autres ont pu se compliquer, que ce soit dans la vie du monde ou dans notre vie personnelle. Des projets se sont réalisés, d’autres n’ont pas vu le jour.
Le monde s’est troublé un peu plus : le chômage est là pour trop de personnes, la violence dans le monde et chez nous crée des peurs. Des familles sont en difficulté. Les fêtes de Noël et du Nouvel An sont de bonnes occasions pour relever la tête, faire des projets et formuler des vœux. Personnellement, comme ami, comme prêtre, comme pasteur de ce coin de Trégor, de Bretagne, de France, je vous veux du bien à tous, à vous qui partagez ma foi chrétienne, mais aussi à tous ceux et celles qui habitent cette région. Mes vœux, je les formule à partir des deux événements voulus par notre pape François et notre évêque Monseigneur Denis Moutel.
Ouvrons les portes de nos cœurs à l’amour sans frontière et sans limite révélé par l’enfant Dieu, fils de Marie, l’enfant de la crèche de Bethléem. Plus que jamais, j’ai la certitude que cet événement, s’il était mieux accueilli, pourrait transformer la face du monde, de nos communautés et de nos familles. Ce n’est pas si simple de nous accueillir enfants, jeunes et adultes dans nos différences et dans le respect réciproque. Contemplons des gens aussi divers que les bergers et les rois mages accourant vers la crèche. Ils viennent à Jésus, pauvres ou riches, animés par la même recherche de Lumière et de Paix.
Ouvrons les portes de la miséricorde comme nous y engage le pape François. Dans ce mot, il y a à la fois le mot misère et le mot cœur. Il y a beaucoup à faire pour améliorer le « vivre ensemble » et faire l’apprentissage du pardon, de la tendresse de Dieu à communiquer à tous sans discrimination aucune. La « raison du cœur » doit être à la source de nos décisions et de nos actions.
Ouvrons les portes d’une nouvelle année qui, je le souhaite, sera pour tous remplie de l’Espérance qu’apporte la Foi véritable, celle qui donne des repères et du sens à la vie. Que la tendresse et la lumière de Noël nous encouragent à quitter notre robe de tristesse pour revêtir les habits de la solidarité et de la fraternité universelle. Notre Église universelle, diocésaine et locale, a besoin de retrouver la Joie apportée par le Christ et l’enthousiasme pour être des chrétiens fraternels heureux de témoigner de la Présence du Sauveur. Vivons avec entrain le synode que notre évêque nous propose. Oui, ouvrons grandes les portes de nos cœurs et entrons dans cette année que je souhaite sainte pour tous.
Un enfant nous est né
Un Fils nous est donné
Éternelle est sa puissance.

Bonne et Sainte année à tous avec l’assurance que Jésus est avec nous.
Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier