Esprit de famille

lundi 5 octobre 2015
par  Paroisse de Perros-Guirec
popularité : 42%

Alors que le synode de la famille continue et va vivre une nouvelle étape, nous avons, sans cesse, à prendre conscience de nos « appartenances » et à les renforcer par un Esprit de famille.
L’Esprit de famille, c’est une manière d’affirmer ses racines comme fille et fils de ses parents et aussi, reliés à des sœurs ou des frères et, bien sûr, à tous les ascendants.
De tout temps, la cellule familiale est le lieu de la sécurité, de l’éveil, de l’accompagnement et de la croissance. La famille est comme le tuteur qui permet de s’élever et de s’ouvrir au monde dans une protection nécessaire. C’est aussi le lieu de la solidarité avec l’assurance, lorsqu’on a pris son envol, de pouvoir toujours y trouver le soutien et l’aide nécessaire en cas de coup dur ou de difficulté.
L’Esprit de famille favorise l’assurance sereine tirée de la transmission des valeurs. A tous les âges de la vie, quels que soient les chemins parcourus, on aime à se souvenir et surtout à continuer de s’abreuver à la source intarissable d’amour que peut être une famille pour toute la vie.
L’Esprit de famille favorise la conviction que la vérité se trouve dans la communication et le partage des petites et grandes choses de la vie. C’est une expérience indispensable et inoubliable qui apprend à tenir compte des autres dans l’acceptation de la diversité afin que chacun puisse trouver sa place et inventer sa propre vie.
L’Esprit de famille est comme une boussole qui permet d’inventer la vie en divers lieux :
Dans l’Eglise et dans nos communautés il serait bon que cet esprit nous anime en nous donnant un a priori favorable pour chacun. Depuis la naissance de l’Eglise, les termes de frères et de sœurs sont devenus communs. Ils ont besoin sans cesse de retrouver la plénitude de leur sens. La joie, le bonheur, l’a priori favorable, la solidarité, devraient être sans cesse les « composants » de nos retrouvailles. Exit les jugements, les condamnations, les exclusions ! Place à l’ouverture, à l’accueil  , au partage, à la fraternité. Les premières communautés aimaient se retrouver dans la joie pour prier et mettre tout en commun (Actes 2).
Au cœur de ce monde bousculé aujourd’hui par des drames de plus en plus graves, l’esprit de famille humaine doit nous aider à ouvrir notre cœur à tous sans discrimination et sans calcul. Plus que jamais, au milieu des guerres et des mouvements migratoires,
« Où sont amour et charité, Dieu est présent. »
Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier