Eglise en marche

samedi 2 mai 2015
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 14%

Église en marche, celle d’hier, celle des premiers témoins : une Église qui naît et qui, dès le départ, est vivante. Son dynamisme est extraordinaire ! Les Actes des Apôtres donnent à voir une Église qui bouge, qui s’active, qui s’unit, qui prie et qui évangélise. Cette Église décrite au chapitre 4 des Actes des Apôtres nous fait rêver quand il est dit que l’on mettait tout en commun. L’Esprit de Pentecôte est à l’œuvre. Très vite cette Église des premiers temps devient missionnaire. On envoie des délégués (Paul, Marc, Barnabé) en Terre de mission au-delà de la Méditerranée, en Grèce, en Turquie, dans tout l’Empire Romain. C’est l’époque heureuse de la germination et des fondations.
Église en marche, celle des premiers affrontements et persécutions. Tout semble facile et pourtant cette Église des commencements va connaître les premiers débats théologiques (faut-il annoncer le Christ aux païens et aux non-juifs ?). Le premier Concile de Jérusalem en 45 dira la nécessaire ouverture. Pierre et Paul s’accorderont pour l’annonce universelle du Salut. Très vite aussi le pouvoir romain refusera de tolérer cette nouvelle religion, qui remet en cause son propre culte, ses propres dieux. Paul et Pierre seront conduits à Rome. Comme tous les autres apôtres, ils connaîtront la mort violente à cause de leur prédication et de leur foi.
Église en marche, vieille dame de 20 siècles qui va répandre la Bonne Nouvelle de l’Évangile à travers le monde. Belle histoire de fondations, de martyrs, de vies données, de don de soi, de générosité, de sens apporté à la vie humaine. Histoire aussi lourde de guerres religieuses, de séparations, de condamnations et de compromissions. Notre Église est à la fois profondément humaine et profondément divine.
Église en marche, celle d’aujourd’hui remise en route par le concile Vatican II et par saint Jean XXIII, Paul VI, saint Jean-Paul II, Benoît XVI et notre pape François, figure de proue pour redonner à tous de l’audace. Cette Église d’aujourd’hui majoritaire sur l’ensemble de la planète connaît des difficultés dans nos pays occidentaux. Les vagues de l’indifférence, de l’athéisme, de l’égoïsme, viennent heurter sa coque deux fois millénaire. Avec notre pape François, hissons les voiles de l’Espérance, armons-nous de Charité et faisons appel au souffle de l’Esprit… Que notre Église se fasse accueil  , proposition de la Parole de vie qui donne sens, lieu de fraternité universelle, havre où chacun devrait pouvoir se sentir aimé et accueilli. Qu’elle affronte le grand large, sûre que le Christ lui-même est à la barre.
L’Église du Christ,
c’est notre Église,
notre famille ouverte à tous !

Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier