Carême… Quarante jours… pour…

dimanche 1er février 2015
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 42%

A nouveau, au cœur de février, nous entrerons en Carême. C’est un nouveau temps fort de purification, de prière, de renoncement, de transformation, d’appel à vivre l’Évangile et la fraternité universelle. Rappelons-nous que le chiffre 40 est un chiffre biblique qui s’appuie sur les quarante années de l’exode et les quarante jours de Jésus au désert. Ce chiffre est le symbole du temps nécessaire à se donner pour mûrir et grandir dans la fidélité à Dieu. Tout au long de ces six semaines de Carême, il nous est proposé de devenir actifs de notre propre transformation avec l’aide du Seigneur.
Je vous propose quelques démarches fortes :
Quitter notre robe de tristesse et trouver des chemins d’espérance. Les évènements de janvier nous incitent à chercher tout ce qui peut favoriser le vivre ensemble et ce qui peut donner de la lumière à nous-mêmes et à notre humanité. Le chantier est largement ouvert…
Changer nos cœurs et croire à la Bonne Nouvelle. Le Carême est le temps privilégié de la conversion et du renoncement. Nous savons que le mal existe et que nous-mêmes avons à le combattre en premier lieu dans nos propres cœurs. Continuellement, Jésus dit à ses interlocuteurs : « Va et ne pèche plus ».
Faire silence et retrouver des chemins d’intériorité au cœur des brouhahas du monde. Nous avons besoin de retrouver en nous-mêmes ce qui peut donner du Sens à notre vie.
Faire peuple de Dieu en nous souvenant de notre baptême. Les textes du Carême rappellent sans cesse les sources du baptême et de la foi.
Prendre le temps de vivre la rencontre avec Dieu. La prière fait partie des trois grands efforts proposés par la Bible avec le jeûne et l’aumône. « La prière, disait Gandhi, est la clé du matin et le verrou du soir ».
Construire un monde nouveau où chacun pourra trouver sa place. Avec l’aide du CCFD Terre Solidaire, nous redécouvrirons la place de l’homme dans le monde et le respect nécessaire de la Création que Dieu a confiée à l’homme pour la poursuivre.
Lever les yeux pour reconnaître au jour de Pâques Jésus ressuscité, vainqueur de la mort, lumière terrassant toutes les ténèbres. Le chrétien est appelé à devenir un homme debout, marcheur à la lumière du Christ.Le Carême ainsi vécu nous obligera à faire tous les passages nécessaires, de conversion en conversion, pour découvrir que Pâques est le passage par excellence auquel nous croyons comme disciples de Jésus.
Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier