Avec Jésus croire au salut

mercredi 5 novembre 2014
par  P. Jean Le Rétif
popularité : 14%

Dans un monde parfois en déshérence, en perte de repère et de sens, la foi chrétienne nous invite à nous tourner vers Jésus de Nazareth, le Messie, le Sauveur. Notre religion est une religion du salut qui donne ouverture à la vie éternelle.
SEIGNEUR ET SAUVEUR, c’est ainsi que Jésus se présente et se révèle tout au long de sa vie terrestre, lui qui partage la condition humaine sait combien l’homme a besoin d’être libéré des forces du mal et de retrouver l’Espérance qui l’abandonne. Jésus vient vaincre toutes les forces de mort et ouvrir les portes du Royaume éternel. Sa mort et sa résurrection ouvrent un avenir éternel. J’aime à proclamer et affirmer cette bonne nouvelle quand la mort nous frappe. J’aime ainsi apporter la paix et le réconfort de la Foi.
AVENIR ÉTERNEL : c’est bien ce que Jésus proclame tout au long de sa vie publique « celui qui croit vivra éternellement » « je pars vers le Père vous préparer une place » C’est cela le Ciel, le monde nouveau, la vie sans fin ; c’est la demeure de Dieu appelée à devenir notre demeure. J’aime chanter ces paroles d’espérance « sur le seuil de sa maison notre Père t’attend et les bras de Dieu s’ouvriront pour toi » Oui, notre vie mortelle a un avenir par et avec le Christ ressuscité d’entre les morts.
LUMIÈRE QUI BRILLE À JAMAIS. C’est celle du Christ ressuscité, soleil du matin de Pâques. Elle éclaire une route parfois sombre ou triste, une route parfois de nuit. La lumière rassure, bien plus, elle éclaire et réchauffe.
URGENT, oui il est urgent de se réveiller et d’aller à l’essentiel en faisant le choix de vivre dans l’Esprit des béatitudes pour trouver le bonheur sans fin. La vie est courte, ce serait dommage de manquer les rendez-vous avec notre Dieu dès ici-bas dans le quotidien de nos jours et demain dans l’éternité.
TRAVAILLER POUR SERVIR nos frères et sœurs humblement mais avec enthousiasme et constance. La solidarité dans le combat de la vie fait partie des appels que le Seigneur nous adresse dans le chapitre 25 de saint Matthieu : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’étais nu et vous m’avez vêtu… Venez les bénis de mon Père, entrez dans la vie éternelle. »
« Oui Seigneur, je crois, tu as les paroles de la vie éternelle »
Père Jean Le Rétif


Bouton Contact image Jesus
Bannière denier