Mardi 3 juillet 2018

TEMPS des VACANCES, TEMPS de REPOS, TEMPS ….. Enregistrer au format PDF

0 vote
TEMPS des VACANCES, TEMPS de REPOS TEMPS de FRATERNITÉ, TEMPS pour DONNER du SENS

Chaque année, et c’est bien ainsi, il nous est donné de vivre ce temps particulier de juillet et d’août comme un temps pour vivre autrement.

C’est un temps de vacances que l’on peut faire rimer avec insouciance et prise de distance par rapport à tous les soucis du quotidien de la vie. Comme il est bon de ralentir parfois le rythme insensé que nous menons ! Comme il est bon de prendre le temps de regarder autour de soi les gens, la nature avec les fleurs et les papillons qui virevoltent. Comme il est bon de regarder les rochers et la mer avec son horizon qui nous porte vers le rêve et l’infini !

C’est un temps de repos, c’est-à-dire un temps pour s’arrêter et donner du répit à un corps malmené par le travail harassant, la vitesse et le bruit d’une société toujours en mouvement. C’est un temps pour contempler, rêver, admirer et s’étonner devant la création, livre ouvert du créateur. C’est un temps privilégié pour prendre le temps de sourire à la vie. C’est donner du temps au temps en prenant son temps.

C’est un temps de fraternité possible dans un monde où nous fonctionnons le regard fixé sur notre montre, soucieux de rentabilité. Ce temps des vacances peut devenir le temps de la fraternité en réalisant que les « autres » existent. Ce peut être un temps privilégié de la convivialité, c’est-à-dire du vivre ensemble, en prenant conscience de ceux qui partagent notre quotidien, sans qu’on les voie vraiment. Il y a un risque permanent de passer à côté de belles rencontres, y compris de ceux qui sont les plus proches. Prenons donc le temps de nous rencontrer, de nous parler, de découvrir combien il y a de non-dits et de rendez-vous manqués. Retissons les liens malmenés par le manque de temps et l’absence d’attention.

C’est un temps pour donner un sens à nos vies agitées par la lecture de pages de la Bible et des livres qui portent à réfléchir et à redonner du fondement à tous nos choix. Bien sûr, ce peut être le temps privilégié de la prière personnelle devant les beaux paysages de notre côte de granit rose, dans le silence de nos églises et chapelles, ainsi que la prière communautaire avec les belles assemblées de l’été.

« Il y a un temps pour tout », dit l’Ecclésiaste… ne l’oublions pas ! Bon été.

Père Jean Le Rétif